14/12/2008

La poupée-robot parfaite

Aiko, la poupée de Le Trung, semble avoir la vingtaine, a de beaux cheveux et des traits délicats. Son visage et son corps sont sensibles aux frôlements et elle possède quatre sens sur les cinq (tous sauf l’odorat). M. Trung avoue l’avoir conçue et créée parce qu’il n’a jamais eu le temps de trouver la femme de sa vie.

Il raconte : « Aiko est le résultat de la rencontre entre la science et la beauté. Je veux qu’elle soit la plus humaine possible pour que je sois son compagnon parfait. Je lui parle beaucoup et l’aide à améliorer ses connaissances. Elle connaît déjà 13 000 phrases en anglais et japonais. Aiko reconnaît les visages, dit "Bonjour" aux membres de ma famille qui viennent me rendre visite. Elle m’aide à choisir le dîner et connaît mes boissons préférées. Elle m’aide même à trouver mon chemin. Quand j’ai besoin de faire mes comptes, Aiko fait tous les calculs. Aiko est très patiente et ne se plaint jamais. Elle n’a pas besoin de vacances, de nourriture ou de repos. C’est la femme parfaite. »

Cet ancien programmeur de logiciels a engagé crédits et prêts, vendu sa voiture et passé sa vie à économiser pour créer sa femme-robot. La poupée lui a coûté plus de 15 000 €. M. Trung cherche aujourd'hui des sponsors pour terminer et perfectionner Aiko.

09:45 Écrit par joana silva dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.