12/09/2008

Le désir s’habille en noir

J’aime les gothiques.

Je ne sais pas d’où ça vient mais j’ai toujours aimé ça.
Est-ce honteux ou puéril ?

La peau blanche, le maquillage noir, le look Dark Angel, ça me parle.
Le fantasme de la Gothic Girl me met dans tous mes états.

Sûrement mon petit côté sado et son délicieux rapport à la soumission, sûrement mon côté romantique Burtonien tendance The Crow.

Quoi qu’il en soit, les magazines nous montrent de la blonde sexy, du silicone, de la bitch Alerte à Malibu et je ne rêve que de sombre. Il faut réhabiliter ce style qualifié trop souvent d’adolescent, vous dire qu’il peut également exprimer sa part de détresse face aux valeurs de notre monde, sa part de mélancolie.

Il y a beaucoup d’émotions exprimées, beaucoup de force, dans ce triptyque noir-rouge-blanc.

Evoquons avec délice le corset dans sa juste dose de beauté mêlée à la contrainte. D’ailleurs vous verriez la Dark Maïa dans son corset noir…
Oups je m’égare.

La puissance sexuelle dégagée par tout ce sombre serait-elle corrélée à mes fantasmes enfouis, bien entendu inavouables ? (Où est mon donjon ? Où sont mes chaîîîîînes ?)

Alors, non, je n’ai pas épousé Morticia Adams, je n’ai pas un poster d’Elvira dans ma chambre mais ces quelques photos, que je vous ai soigneusement sélectionnées, habilleront peut-être vos pensées comme elles ont dévêtu les miennes.

08:45 Écrit par joana silva dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.