10/09/2008

L’infidélité en eaux profondes

La fidélité semble être [primordiale]. Dans l’enquête TNS-Sofres-FHM, 71 % des Français de plus de 15 ans affirment n’avoir jamais été infidèles au cours de leur vie. Question d’amour, de principe et de respect de l’autre : même en étant assuré qu’une éventuelle infidélité ne sera jamais révélée, deux sondés sur trois ont déclaré qu’ils ne se laisseraient pas tenter (à quelques modulations près : 75 % pour les femmes, 51 % pour les hommes - ndMaïa : lol).

Tranchant sur leurs aînés des années 1970, les plus jeunes apparaissent les plus stricts dans leur conception de la fidélité, qui commence, pour eux, assez tôt dans les actes (dès que l’on embrasse), et qu’il faudrait avouer (pour 70 % des 15-34 ans contre 54 % de l’ensemble), et ne pas pardonner (66 % des 15-34 ans affirmant vouloir quitter en ce cas leur conjoint, contre 57 % de l’ensemble).

Hein, embrasser c’est tromper ? Mais à ce compte-là… sodomiser aussi ? Mince. Les djeun’s sont vraiment hyper carrés.

08:45 Écrit par joana silva dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.