03/09/2008

... et vous désire...

La nuit parfois appelle au rêve... Le sommeil se fait attendre...
         Les mots alors sont là, fidèles au bout des doigts...
                      Je vous pense... et vous désire...

                       Sait-il combien souvent
                       Vent de traîne et d'Autant
                       Tant quà être solitaire
                       Terre de Sienne il la prend...

                       Cheveux gonflés de sel,
                       C'est le sable à leurs pieds
                       Piétiné par leurs rires,
                       Irréelles silhouettes...

                       Etendus et collés,
                       Les amants éperdus,
                       Du fond de leurs envies,
                       Vivent l'instant, heureux...

                       L'horizon est sans fin,
                       Faim de leurs bouches en coeur.
                       Heure après heure serrés,
                       Reine et Roi ils devinrent...

09:00 Écrit par joana silva dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.